4 postures pour neutraliser son chef

Pour neutraliser votre chef, il faut agir en deux temps. D’abord prendre conscience que le conflit que l’on a avec lui peut, à terme, lui retomber dessus. Dans un 2ème temps, il faut choisir l’une de ces postures de défense, qui enlèvera à votre chef l’envie de vous rendre la vie difficile. Quatre postures présentées par Jean-Louis Muller, ex-directeur associé du Cegos, expert en conseil en management.

  • « L’expert »: je suis un expert dans mon domaine, le seul dans mon équipe, dans mon service ou dans mon entreprise à maîtriser une technologie ou une méthode. Je peux donc faire pression sur mon chef en lui faisant comprendre qu’il n’a pas intérêt à perdre mes compétences;
  • « L’homme (ou la femme) de réseaux »: je soigne mes réseaux en externe et en interne, développe les contacts dans l’entreprise, mais aussi à l’extérieur, par exemple en donnant des cours à l’université. L’objectif est que mon chef comprenne que s’il s’attaque à moi, il s’attaque aussi à mon réseau ;
  • « L’aiguilleur »: j’ai beaucoup de contacts dans l’entreprise, j’en connais mieux les rouages que mon chef, je dois donc lui faire savoir que si je me mets en situation de ne plus coopérer avec lui, je peux le bloquer ;
  • « Le spécialiste des contacts avec l’extérieur »: pour être plus fort dans mon entreprise et donc vis-à-vis de mon chef, je multiplie les échanges avec des journalistes, des écoles professionnelles, etcEt vous, avez-vous identifié des postures qui vous permettent de mieux travailler avec votre chef ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s