Instantané Vendée 

Samedi 5 novembre. Dernier jour pour approcher les 29 bateaux du Vendée globe, aux Sables d’Olonne. Pontons pris d’assaut par les médias. J-1 avant le départ. Le wifi du PC presse est un peu plus lent, les piles de galettes Saint-Michel descendent un peu plus vite: ça y est, les journalistes sont tous arrivés.

Continuer de lire « Instantané Vendée « 

Publicités

VIDEO. Un départ de course au large, comme si vous y étiez

Une courte vidéo pour tenter de vous montrer à quoi ressemble un départ de course au large vu depuis la mer. Images tournées le dimanche 2 novembre 2014, à l’occasion de la 10e édition de la Route du Rhum.

Continuer de lire « VIDEO. Un départ de course au large, comme si vous y étiez »

Embarquée sur le départ du Vendée Globe!

C’est le très bonne nouvelle  du jour  de la semaine du mois: j’ai décroché un embarquement pour suivre le départ du Vendée Globe, dimanche 6 novembre. Mieux encore, je vais pouvoir suivre de pas trop loin un navigateur que j’aime beaucoup, le premier à m’avoir fait naviguer sur un bateau de course au large, j’ai nommé Monsieur Kito de Pavant, skipper de Bastide-Otio.

Continuer de lire « Embarquée sur le départ du Vendée Globe! »

Gestion du sommeil et course au large : ce que nous apprennent les marins

Damien Davenne est enseignant-chercheur à l’Université de Caen, spécialiste de la chronobiologie. C’est aussi un ancien intervenant au Pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, en Bretagne, une école de course au large qui forme et accompagne la crème des skippers.

A l’occasion du départ prochain du Vendée Globe, course autour du monde en solitaire et sans assistance, je reprends ici l’interview que Damien Davenne m’avait accordée pour L’Express, peu avant le départ de la Route du Rhum 2014. Le chronobiologiste nous y livre les clés d’une bonne gestion du sommeil chez les navigateurs, et quelques explications sur le phénomènes des hallucinations… Des conseils et des mises en garde utiles à terre, aussi !

LIRE AUSSI >> François Gabart, skipper du trimaran Macif : "La vitesse, j'adore !"

Continuer de lire « Gestion du sommeil et course au large : ce que nous apprennent les marins »

A Centrale Nantes, de la mécanique des fluides en milieu informatique 

Les bassins océaniques de Centrale Nantes sont une institution dans le monde de la mer. Ils ont vu passer toute sorte de répliques d’engins flottants à la taille mini: paquebots, tankers, trimarans de course, éoliennes marines… Reportage.

Continuer de lire « A Centrale Nantes, de la mécanique des fluides en milieu informatique « 

A Centrale Nantes, de la mécanique des fluides en milieu informatique 

Les bassins océaniques de Centrale Nantes sont une institution dans le monde de la mer. Ils ont vu passer toute sorte de répliques d’engins flottants à la taille mini: paquebots, tankers, trimarans de course, éoliennes marines… Reportage.

Continuer de lire « A Centrale Nantes, de la mécanique des fluides en milieu informatique « 

Les rendez-vous salés à ne pas manquer en 2016

Pour bien commencer cette nouvelle année, j’ai préparé une petite sélection de rendez-vous à ne pas manquer en 2016, pour les amoureux de la mer et/ou des bateaux (surfs, planches, etc). De quoi s’organiser un ou deux weekend au grand air, pour les plus chanceux.

Continuer de lire « Les rendez-vous salés à ne pas manquer en 2016 »

INFOGRAPHIE. Trophée Jules Verne : de l’aventure et des embruns

Alors qu’une bonne partie du pays est engluée dans les résultats du 1er tour des élections régionales, deux poignées d’hommes (et une femme) sont lancées dans une course contre la montre et contre les éléments. Leur objectif: décrocher le Trophée Jules Verne, qui récompense le record du tour du monde à la voile en équipage, sans escale et sans assistance. De quoi nous envoyer dans le mois qui vient quelques paquets d’embruns, et de rêves d’aventure.

Continuer de lire « INFOGRAPHIE. Trophée Jules Verne : de l’aventure et des embruns »

Organiser une course transatlantique, combien ça coûte?

42 bateaux engagés, autant d’équipes techniques, 84 skippers, une foule d’attachés de presse, une armée de responsables de la sécurité, des troupes de journalistes, un plateau télé, un studio de radio, plusieurs restaurants éphémères… et 400 000 visiteurs en 10 jours (selon l’organisation*). Le bon déroulement d’une course au large comme la Transat Jacques Vabre suppose une mécanique éprouvée, qui ne laisse pas de place à l’improvisation.

L'entrée dans le port du Havre, Seine-Maritime, Normandie. Octobre 2015. (c) Chesnel / The Mauwette Post

Une mécanique qui a aussi un coût. Combien coûte l’organisation d’une course transatlantique comme la « TJV » ? Qui paie ? Quelles sont les retombées ? Eléments de réponse avec Philippe Schaillée, président de l’association Transat Jacques Vabre, et président de JDE France, et Edouard Philippe, député-maire du Havre, ville de départ de la course.

Continuer de lire « Organiser une course transatlantique, combien ça coûte? »